La HitBox, un entraînement fonctionnel ? Réfléchissez bien…

Capture d’écran 2014-04-03 à 11.48.10

Peut-être avez-vous vu ce nouveau concept de la marque Planet Fitness, la “HitBox“, présentée comme une zone d’entraînement fonctionnel “clé en main” ? (lien vers la vidéo)

Le problème est que “fonctionnel” et “clé en main” me semblent être tout à fait incompatibles. La formule de Planet Fitness sonne comme un oxymore : deux mots que leurs sens devraient éloigner, comme la “clarté sombre” de Baudelaire.

Capture d’écran 2014-03-31 à 11.44.11

Bien sûr, tout dépendra de la manière dont on définit un entraînement “fonctionnel”, mais en règle générale, cela se réfère à un entraînement basé sur des mouvements naturels, complets, dont on retrouve une utilité dans la vie quotidienne. On dit parfois que des mouvements fonctionnels sont des mouvements qui existent hors des salles de sport : se lever, soulever une charge du sol, amener un objet en hauteur, etc.

Si votre entraînement se veut “fonctionnel”, il doit donc présenter la même variabilité et le même caractère aléatoire, hasardeux (“randomness” en anglais), que la vie quotidienne et/ou naturelle.  Et dans la vie quotidienne, ou dans la nature, RIEN ne se présente à nous “clé en main”.

En fait, tout le principe de notre évolution a été une adaptation à des environnements qui ne sont justement pas “clé en main”. C’est ce que l’on appelle la “pression de sélection” en biologie évolutionniste : les contraintes environnementales forcent les espèces à se transformer. Ce sont des changements climatiques, il y a 4 millions d’années, qui nous ont amené à nous tenir debout (Homo Afarensis). Plus tard, il y a 2,5 millions d’années, c’est Homo Habilis qui s’adapte en inventant les premiers outils lui permettant, entre autres, de varier sa nourriture. Son apport en calories augmente, son cerveau se développe, etc. C’est aussi par nécessité d’adaptation que nous sommes devenus omnivores. Toute notre évolution s’explique par le fait que rien ne nous est jamais servi “clé en main”.

C’est parce que la nature ne nous fournit pas toute la nourriture, directement bien préparée et découpée dans notre assiette, que nous avons dû développer des techniques de chasse, construire des outils, maîtriser le feu, et plus tard inventer une technologie culinaire. C’est parce que la nature ne nous fournit pas d’habitats sécurisés et chauffés “clé en main”, que nous avons dû développer l’architecture, inventer des techniques de construction, apprendre à maîtriser les matériaux, etc. Et que ce soit l’alimentation ou l’habitat, cela s’est toujours fait en s’adaptant, c’est-à-dire en répondant à la pression de l’environnement : tout comme les Inuits ont développé des techniques alimentaires différentes des Hadza dans l’est de l’Afrique, leurs techniques d’habitat sont également différentes.

Vous avez compris le principe. Je pourrais multiplier les exemples à l’infini : un entraînement qui se veut être utile dans la vie quotidienne ne peut pas être “clé en main”.

Capture d’écran 2014-04-03 à 11.52.46

JAMAIS la nature ne nous marque au sol où on doit mettre les pieds, ni comment on doit se mouvoir. Un espace d’entraînement “fonctionnel” ne devrait jamais être marqué de tout un ensemble d’inscriptions au sol. Une cage à hamster est une zone d’entraînement “clé en main”… mais c’est pour un hamster.

La HitBox est fournie avec un ensemble de scripts… JAMAIS la nature (ni la vie quotidienne) ne nous propose un “script”. La nature est beaucoup trop complexe et non-linéaire pour qu’un enchaînement de faits, de mouvements ou de stimuli puisse être résumé en scripts.

script

Ni script, ni chorégraphie dans les stimuli de la vie quotidienne. Allez courir dans la nature, hors des sentiers balisés, vous verrez que ça monte, ça descend, ça tourne, il y a des choses à franchir, parfois ça glisse, ça penche, etc. Selon la saison, la température, le climat, le moment de la journée, l’environnement change. Vous pourrez aller courir 100 fois, ce sera 100 fois différents. La HitBox propose 16 entraînements différents par trimestre… C’est ce que les salles CrossFit font en… 16 jours. Il n’y a de variation que lorsque c’est A CHAQUE FOIS différent.

La vraie vie est “variée, variable, non linéaire“, dit l’athlète Blair Morrison, dans un des ses articles “What’s Fitness” : “C’est dans l’environnement où l’on vit qu’il faut entraîner la force, l’équilibre, la vitesse, l’agilité“.

Les compétences développées dans un environnement aussi cadré, organisé, construit et non fonctionnel qu’une HitBox, environnement qui n’existe pas dans la “vraie” vie (c’est pour cela que Planet Fitness le crée), ne seront pas transposables hors de la HitBox. “Non Vitae, sed scolae discimus” disait Sénèque (on n’apprend pas pour la vie, mais seulement pour la salle de classe). On pourrait dire qu’en s’entraînant dans une HitBox, on ne s’entraîne que pour… la HitBox. Non utile. Non fonctionnel.

Mais est-ce encore du Fitness ?

Bien avant que l’industrie du sport s’approprie le mot “Fitness”, la biologie évolutionniste utilisait déjà le terme pour parler précisément de l’adaptation des individus et des espèces à leur environnement. La formule “Survival of the Fittest“, par exemple (excellent morceau de Mobb Deep, au passage) est d’Herbert Spencer (1820-1903), suite à sa lecture de “De l’origine des espèces” de Darwin. Plus tard, Darwin reprendra d’ailleurs la formule pour l’utiliser comme synonyme de “sélection naturelle”. “Fittest” signifie, pour Darwin, “mieux adapté à l’environnement immédiat“. Les espèces qui ont le plus de chance de survivre sont celles qui sont les plus aptes à faire face à des changements dramatiques et imprévus dans les conditions environnementales.

Anti-FragileLe philosophe Nassim Nicolas Taleb parle des systèmes complexes, comme les êtres vivants, comme étant “anti-fragiles”, c’est-à-dire que ces systèmes complexes se renforcent lorsqu’on les met à l’épreuve de l’imprévu. Nos os deviennent plus denses lorsqu’on les soumet à des stress épisodiques (le simple fait de bouger, de porter des charges, etc.). Inversement, nos muscles s’affaiblissent et s’atrophient lorsqu’ils ne sont plus soumis à l’effort de résister à la gravité. De même, notre organisme s’affaiblit et devient plus fragile lorsqu’il ne doit plus faire face aux demandes physiques hautement variées (= plus que 16 entraînements chorégraphiés différents) que nécessitait notre mode de vie ancestral de chasseur-cueilleur. (Source : Organic Fitness : Physical Activity Consistent with Our Hunter-Gatherer Heritage, The Physician And Sports Medicine, 2010, n°4, Vol.38).

Privé de stress, d’imprévu, d’aléatoire, les systèmes anti-fragiles comme le corps deviennent fragiles. A l’inverse, au plus larges sont les perturbations hasardeuses affectant le système, au plus vite il va s’auto-organiser, pour produire à nouveau un équilibre adapté aux changements dus aux perturbations. “Order comes from noise” : l’ordre vient du désordre. (Source : “How Can We Think The Complex ?“, F. Heylighen, Vrije Universiteit Brussel). C’est pourquoi plus la méthode d’entraînement est variée, au plus rapides et effectifs sont les résultats. Une méthode non variée ne vous rendra pas plus “fit”, puisque le Fitness est précisément la capacité à s’adapter constamment aux variations.

Et le business derrière ? 

Parce qu’il n’y a pas que l’espace d’entraînement qui est “clé en main”, c’est toute la démarche qui est “clé en main”, c’est-à-dire l’implantation de la HitBox dans votre salle, le marketing, le développement du produit, l’approche commerciale, etc.

businees

Herbert Spencer, lecteur de Darwin, n’était pas que biologiste. Il vivait à cette époque où on pouvait être biologiste ET anthropologue, sociologue et philosophe. Spencer est également connu pour ses théories politico-économiques. Pour lui, l’évolution ne se limitait pas à l’évolution biologique des espèces naturelles; elle constituait un processus général applicable aux sociétés, aux idées, à l’économie, etc.

L’économie est effectivement également un système complexe, qui semble bénéficier de l’incertitude et des capacités d’adaptation. Celles et ceux qui ont réussi dans le business ne se sont JAMAIS développés avec des activités “clé en main”. Ils ont innové. Ils ont créé. Ils ont su s’adapter constamment. Tout comme les organismes vivants.

A l’inverse de Planet Fitness, le CrossFit est dans cette vision libertarienne (les Libertariens se réfèrent d’ailleurs souvent à Herbert Spencer) : des salles autonomes qui se développent comme elles le veulent. Très précisément, CrossFit, Inc. ne fournit pas de business “clé en main”. C’est à chaque salle de se développer comme elle le veut, et à tendre vers l’excellence. Chaque salle peut acheter le matériel qu’elle désire : beaucoup, peu ou pas de matériel, de la marque et de la qualité qu’elle veut. Idem pour le revêtement de sol. La décoration va dépendre du style et de l’ambiance que chaque gérant de salle va vouloir adopter : familial ou hardcore, luxueux ou simpliste, industriel ou moderne. Et c’est précisément cette liberté, le fait que ce ne soit pas “clé en main”, qui permet l’adaptation : s’adapter à son environnement (où est implantée la salle ?), à son public (qui sont celles et ceux que l’on vise ?), et au contexte socio-économique.

Capture d’écran 2014-03-31 à 11.47.22

Et c’est cela qui permet la survie de l’espèce, pourrait-on dire. Si une salle CrossFit ferme, ça ne remet en rien en question la méthode CrossFit; toutes les autres salles peuvent faire différemment de la salle qui a dû fermer. Capacité d’adaptation. Les autres salles peuvent faire mieux. On est bien en train de parler d’un système anti-fragile : la fermeture d’une salle peut amener l’ensemble des autres salles à s’adapter spontanément. Certains salles vont amener de l’innovation, qui vont amener les autres salles à aller de l’avant, et ainsi de suite. Tout cela fait que le CrossFit est une forme de Fitness en pleine expansion depuis 6 ou 7 ans ! Ouvrir une salle CrossFit n’est pas “clé en main”…

ALORS, en conclusion : 

  • Si vous cherchez une méthode de FITNESS FONCTIONNELLE, n’allez pas vous entraîner dans une HitBox de Planet Fitness. Cette méthode “clé en main” n’est ni du fitness au sens premier du terme, ni de l’entraînement fonctionnel. C’est une cage à hamster floquée LesMills/Reebok/TRX…
  • Si vous êtes gérant de salle, ou un entrepreneur désireux de vous lancer dans le Fitness, n’optez pas pour un business “clé en main” comme la HitBox. Soyez un “vrai” entrepreneur. Développez votre propre salle, dans votre style, avec vos atouts. Apportez quelque chose au business de Fitness et au secteur de la santé. Vous réussirez beaucoup mieux avec cette liberté !

Share

3 thoughts on “La HitBox, un entraînement fonctionnel ? Réfléchissez bien…

  1. Merci pour cette merveilleuse publicité : je préciserais toutefois, pour les entrepreneurs, que si vous ouvrez un bar, vendez plutôt Coca cola, Heineken et café Malogo si vous voulez réussir, au lieu d’essayer de faire vos propres boissons. La base du commerce, c’est de mettre en relation un produit/service et un marché potentiel, grâce au marketing.
    Les marques associés à notre concept : Les Mills, Reebok, VIPR et TRX, avec lesquels les plus grands athlètes français et du monde entier font leur préparation physique, sont très heureux d’apprendre qu’ils ne font pas d’entrainement fonctionnel… Vous m’avez bien fait rigolé ainsi que les milliers de clubs et sportifs qui nous font confiance depuis 15 ans en France et dans le monde entier, merci encore !
    Bruno GAYRAUD, concepteur de la HITBOX, directeur des Opérations et du Développement de PLANET FITNESS.

  2. Pingback: Faîtes-vous du CrossFit ou pas ? | Damien Stymans Coaching

  3. Quel critique acerbe et réduite de ce concept intéressant et très aboutit en terme de techniques d’entrainement. C’est vrai qu’il “tient dans une boite”, mais bon le manque d’espace dans les villes et le prix du m2 sont contre nous, entrepreneurs du Fitness !
    En même, temps si vous voulez vous déplacer vite, à moins de prendre une moto, vous devrez rouler dans une “boite sur roues”… Je trouve que votre argumentaire est injuste dans ce sens, et cela prouve que vous ne connaissez pas grand chose à l’entrainement fonctionnel, qui n’a pas besoin, contrairement à ce que vous semblez penser de beaucoup d’espace !
    Moi qui fut athlète en course sur piste 400m, je peux vous dire que nous n’avions pas besoin de plus d’espace qu’un salle de classe pour faire nos exercices fonctionnels ! Si on ne peux pas tout faire sur une petite surface, on peut quand même faire beaucoup d’exercices différents surtout si il y a du matériel adapté pour sauter, se suspendre, rebondir, soulever des charges, entre autres, et c’est tout à fait idéal.
    Avez vous déjà fait un tour dans une salle de travail de rééducation ? Ou avez vous vu comment travaillent certains entraineurs avec leurs athlètes professionnels (par exemple en football américain ou en tennis) sur des petits muscles, le renforcement des articulations et sur la stabilité des positions techniques spécifiques à chaque sport ?
    Pas besoin d’avoir 1000 m2, mais par contre oui, il faut des traces au sol pour avoir des repères exactement comment sur des pistes d’athlétisme ! L’entrainement fonctionnel entre autres, est une science de plus en plus précise. Notre corps à des réactions physiologique d’adaptation tout à fait mesurables et donc “optimisable” tout comme une machine car notre corps est une merveilleuse machine. D’ailleurs n’avons nous pas fabriqué les machines qui nous entourent en nous inspirant de nous même ou de la nature ?
    Je reconnais cependant que les marques tels que TRX, Reebox, Les Mills, Disq et j’en passe, sont évidemment à l’affût et cherchent à vendre au plus grand nombre leur matériel. Mais il ne faut pas oublier que ce matériel à toujours existé, sous des formes plus rustiques et rudimentaires, certes, et que les entraineurs les ont toujours utilisé et ont sans cesse essayé d’innover sur ce point.
    Maintenant quand à ouvrir sa propre salle avec son style et ses idées, pour moi il n’y a rien d’incompatible avec ce concept, qui justement permet d’avoir une petite surface dédié à ce type d’entrainement vraiment spécifique, en plus de mixer avec des cours et un plateau de musculation plus traditionnels. Mais, je vais vous dire, avec mon expérience de coach et d’athlète, il n’est pas à la portée de n’importe quel directeur ou éducateur de fitness de créer son propre concept d’entraînement ! Je vous le dis car je suis en train de le faire et c’est beaucoup, beaucoup de travail et de recherche, et il faut avoir le temps et l’argent pour le faire !
    Et pour votre information “fitness” signifie simplement la “remise en forme”, sous entendant un large panel d’activité physiques qui ne portent pas un nom de sport individuel ou collectif, et qui pourtant sont des sports à part entière ! Disons que les pratiquants des sports officiels peuvent tous trouver un intérêt quand à pratiquer une activité physique dite de “fitness” afin de varier un peu, car c’est de la préparation physique tout comme le sont les P.P.G. par exemple.
    Je pense que votre critique, même si elle est poétique et nostalgique des activités au grand air, ici vous n’êtes pas tombé dans le bon “bâtiment”, c’est un peu hors sujet. Il aurait fallut vous intéresser au Paléo Fit qui devrait être tout à fait à votre goût. Et là vous allez pouvoir vous régaler car si le concept est basé sur “revenir à la façon de vivre de nos ancêtres les Cro-magnons”, son exploitation commerciale est pour le coup vraiment ridicule à des moments. Entre s’entrainer comme un Cro-magnon et manger comme un Cro-magnon tout en vivant à notre époque, forcément il y a de sacrés décalages !

    Merci pour cet article en tous les cas, c’est toujours enrichissant de lire un article sur un sujet qui nous intéresse.
    Eva Derks – Mental & Body Coach – http://www.humanuscorpuscoaching.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*