18 juin 2016 : Intervention au Colloque annuel de l’ONS (Paris)

logo-observatoire-national-de-la-sophrologie

Le 18 juin 2016, l’Observatoire national de la Sophrologie (France) organise son colloque annuel, qui aura pour thème “La sophrologie dans nos assiettes. L’alimentation au cœur des débats éthique, sociaux et comportementaux“.

Après les mots de la présidente de l’ONS, Géraldine Haegeli, j’aurai la chance d’ouvrir la journée en intervenant sur “L’alimentation au cœur du biologique, du psychologique et du social“. J’y parlerai du rapport actuel à l’alimentation, de la volonté des individus de reprendre en main, individuellement et collectivement, leur alimentation.

Il sera également question des “craquages”, de leur dimension culturelle, émotionnelle ou physiologique. En somme, ce sera une synthèse de plusieurs choses que j’ai publiées, sur cette tension entre Empowerment et abandon. Le point de vue sera sociologique.

Infos pratiques :

  • Date : 18 juin 2016
  • Accueil des participants à partir de 8h30.
  • Début du colloque à 9h30
  • Mon intervention à 9h40
  • Lieu : Espace Moncassin : 164 rue de Javel – Paris 15ème
    • Métro ligne 8 Félix Faure ou Boucicaut
    • Métro ligne 12 Convention
  • Inscription : http://www.observatoire-sophrologie.fr
  • Prix :
    • Jusqu’au 17 avril : 65€ pour les non-adhérents / 45€ pour les adhérents ONS
    • A partir du 18 avril : 75€ pour les non-adhérents / 55€ pour les adhérents ONS
Share

Parution : Néo Santé, n°55, avril 2016

Photo 4-04-16 08 43 52

Nouvelle parution : “Alimentation et ulcères d’estomac, Néo Santé, n°55, avril 2016, p. 32. Comme nous le disions le mois précédent, réduire la consommation de sucre est le changement le plus important – et prouvé – pour réduire les reflux gastriques. Mais si l’ulcère s’est développé, quels sont les remèdes que nous fournit la nature ? La question est intéressante, parce que les aliments qui aident à la guérison des ulcères sont pratiquement ceux qui ont accompagné notre évolution durant des millions d’années. En fait, cet article sur les ulcères constitue un petit rappel sur les bienfaits de plusieurs aliments dont nous avons déjà parlé.

Je vous invite également à lire l’édito de Yves Rasir (rédacteur en chef). Il se fait que cet article a été l’objet d’une discussion, entre nous, sur le rôle de la bactérie Helicobacter pylori. N’étant pas d’accord, Yves a décidé d’apporter quelques nuances à mon article dans son édito, ce que je respecte totalement.

Moment délicat dans la vie du mensuel Néosanté : pour la première fois depuis sa création, j’ai failli censurer un article, celui de la rubrique Paléonutrition (page 32). Non pas que son titulaire ne soit plus à la hauteur : au contraire, Yves Patte est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs spécialistes francophones du mode de vie et du régime paléo. En Belgique, les médias « mainstream » l’invitent régulièrement à défendre le sérieux et les fondements scientifiques de cette approche désormais en vogue. Comme il y a 5 ans, lorsque je lui ai demandé de rejoindre notre équipe, notre chroniqueur m’épate toujours par la rigueur et la pertinence de ses contributions. Il explique toujours de manière étayée comment une alimentation de type préhistorique peut participer au maintien de la santé et à la prévention des maladies, voire à l’accélération de leur guérison. Ce mois-ci encore – et c’est pour ça que je n’ai pas touché à son papier -, il expose brillamment de quelle manière on peut éviter et soigner les ulcères d’estomac par des réglages alimentaires. Bien que l’origine des pathologies se situe à nos yeux dans le vécu psycho-émotionnel, nous pensons toutefois que la façon de se nourrir revêt une certaine importance. Et particulièrement lorsqu’il s’agit de troubles digestifs. Mais dans son introduction, Yves Patte s’écarte résolument de notre ligne éditoriale en attribuant la causalité des ulcères gastriques à la bactérie Hélicobacter pylori. Je ne pouvais pas publier ça sans apporter quelques nuances.” Suite dans la revue, p. 3…

Share

Interview dans Vital (mars-avril, n°18)

Photo 18-03-16 08 18 20

Je suis interviewé dans le Vital du mois de mars-avril (n°18), avec Fabrice Kuhn, auteur de “Paléofit, le nouveau cross training inspiré de l’évolution humaine“. C’est un bon dossier, de Charles Brumauld. Vous y trouverez une présentation de ce type d’alimentation, des conseils pratiques, des recettes (mousse au chocolat paléo, pad thaï, etc.) et le menu d’une semaine “paléo” (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) que j’ai eu l’occasion d’avaliser.

A lire, donc ! Et le magazine ne coûte que 3.60€ ! 😉

Share

Reportage RTBF sur les régimes “nouvelle génération”

Capture d’écran 2016-03-09 à 21.09.11

Reportage de la RTBF, réalisé par Pascale Bollekens, pour le Journal télévisé de 19h30 (09/03/2016), sur les régimes “nouvelle génération” : vegan, paléolithique et jeûne intermittent. J’y parle de l’alimentation paléo…

Bon, il ne reste que quelques dizaines de secondes de ce que j’ai dit à la base, mais je suis content qu’ils aient gardé ce qui, pour moi, est l’essentiel : manger “paléo”, c’est à nouveau savoir ce que l’on mange, c’est manger des “vrais” aliments, qui existent vraiment dans la nature. Nos ancêtres savaient ce qu’ils mangeaient, parce qu’ils le chassaient, le cueillaient et le “cuisinaient” eux-mêmes. Notre société industrielle a tellement délégué la production et la transformation de la nourriture à l’industrie et la grande distribution que, bien souvent, nous ne savons plus ce que nous mangeons (comme le cheval dans les lasagnes). Manger paléo, c’est reprendre son alimentation en main !

Et juste pour répondre à l’argument de l’espérance de vie de nos ancêtres du paléolithique : l’espérance de vie était la même au Paléolithique et… au 18ème siècle !! 25 ans… Donc, aucun lien avec l’alimentation…. Et bien sûr, ça ne voulait pas dire que certains ne vivaient pas très vieux (Louis XIV est mort à 77 ans). Mais près d’un enfant sur trois mourait avant d’atteindre 1 an, faisant chuter l’espérance de vie….

Voir le reportage sur le site de la RTBF

Share

Parution : Néo Santé, n°54, mars 2016

Photo 8-03-16 15 38 40

Nouvelle parution : “Les brûlures à l’estomac, Néo Santé, n°54, mars 2016, p. 32. On estime que 60 millions de personnes souffrent au moins une fois par mois de brûlures d’estomac; 25 millions en souffriraient quotidiennement. Les remontées acides sont les formes les plus répandues de reflux gastro-oesophagiens. Et contrairement à ce que l’on croit, elles ne découlent pas d’un excès d’acidité gastrique, mais plutôt d’une pression abdominale trop grande, souvent causée par un taux trop bas d’acidité, provoquant une prolifération bactérienne, dont Helicobacter Pylori. L’alimentation est certainement un élément fondamental pour prévenir de ces troubles gastriques. L’article du mois prochain ira plus loin, avec une analyse des ulcères.

Share

Interview sur le site Super7 !

tpl-ban-article

Merci à Marc, de Super 7, pour cet interview ! J’y parle de mon parcours dans le CrossFit, depuis les premières vidéos regardées sur CrossFit.com jusqu’à l’ouverture de CrossFit Nivelles. J’y réponds également aux questions sur l’alimentation paléo, le projet “O-Food“, pour les food trucks paléos et les cours de cuisine, et sur les perspectives de développement de ce type d’alimentation…

Si vous voulez poursuivre l’interview en discutant de certains points abordés, n’hésitez pas : yvespatte@gmail.com ! 😉

Bonne lecture !!

Lien : http://www.super7.fr/blog/lifestyle/2016/rencontre-yves-patte-auteur-paleo-head-coach-crossfit-nivelles

Share

Parution : Néo Santé, n°53, février 2016

Photo 4-02-16 08 46 12

Nouvelle parution : “L’alimentation et les enfants (III), Néo Santé, n°53, février 2016, p. 32. Troisième volet de ma série sur l’alimentation paléo pour les enfants. Cet article se veut plus pratique que les deux précédents, en proposant quelques “trucs”, comme le fait d’impliquer les enfants dans cette alimentation. J’y propose également une recette de “muffins” paléos qui peuvent se décliner en de très nombreuses versions, selon les goûts de chaque enfant. Et je termine sur la question des lunchs à l’école : que peut-on mettre dans leurs boîtes ? Retenez en tout cas qu’améliorer la qualité de l’alimentation de vos enfants est plus aisé qu’il n’y paraît, et que le cadre familial est le lieu privilégier pour inculquer de bonnes pratiques…

Share

Parution : “Comment le sucre nous enfume !” – Sport & Vie, n°154

Photo 25-01-16 16 33 27

Nouvelle parution : Je publie dans le numéro de janvier-février (n°154), du magazine “Sport & Vie”, un article sur le sucre. Il s’agit d’une version améliorée de l’article que j’avais publié sur ce blog : “Et si nous refusions d’être au service de l’industrie alimentaire ?“. Comment les grosses industries alimentaires, rassemblées en fédérations, arrivent à nous faire croire que manger trop sucré n’est pas si grave (tant que l’on fait du sport), et comment les marques s’infiltrent partout dans le sport et la santé, sous couvert de promotion de l’activité physique ?

Entre militantisme CrossFit contre l’industrie du sucre et du soda (voir le combat de CrossFit, Inc. au Etats-Unis) et analyse de sociologie des médias (après tout, c’est de là que je viens), cet article fait le point sur les stratégies des marques et industries (exactement les mêmes que celles des cigarettiers à une époque), et en appelle, en toile de fond, les acteurs du sport et de la santé à ne pas être les “idiots utiles” de l’industrie alimentaire…

Commander le numéro en ligne : http://www.sport-et-vie.com/numero-154/a-decouverte-ski-alpinisme.4341.php

Share

Parution : Néo Santé, n°52, janvier 2016

Photo 5-01-16 09 25 18

Nouvelle parution : “L’alimentation et les enfants (II), Néo Santé, n°52, janvier 2016, p. 32. Deuxième volet de la série sur l’alimentation paléo pour les enfants. L’industrie agro-alimentaire a imposé les produits céréaliers comme base de notre alimentation, au point qu’il est difficile d’imaginer un petit-déjeuner pour enfants sans céréales. Elles sont pourtant loin d’être indispensables et elles peuvent être avantageusement remplacées. La plupart des aliments présents dans une alimentation paléo sont plus riches que les céréales en micro-nutriments. L’article se termine sur le rôle du Zinc, dont une déficience peut produire une altération du goût, au point que l’enfant ne veuille plus rien manger…

Share

Parution : Néo Santé, n°51, décembre 2015

Photo 8-12-15 15 49 26

Nouvelle parution : “L’alimentation et les enfants (I), Néo Santé, n°51, décembre 2015, p. 32. Les études montrent que la génération de nos enfants connaît des taux plus élevés d’allergies alimentaires, d’obésité, de problèmes de comportement et de maladies auto-immunes que les générations précédentes. Du coup, beaucoup de parents se posent cette question : est-ce que les enfants peuvent, eux aussi, “manger paléo” ? C’est ce à quoi j’essaie de répondre dans ce premier volet d’une série de trois articles sur l’alimentation paléo pour les enfants…

Share