FORMATIONS


UN WORKSHOP D’UNE JOURNÉE POUR : 

  • SE SENTIR PRÊT(E) À SE LANCER COMME ENTREPRENEUR.EUSE
  • ACTIVER LE PROCESSUS DE TRANSITION PROFESSIONNELLE
  • COMMENCER À COMMUNIQUER SUR VOTRE PROJET

DATE : Samedi 1er décembre 2018 – 8h30-17h00

LIEU : Genappe (Le Monty)

Inscription avant le 15 novembre !! 

Aller directement à l’inscription…


Explication vidéo :


Description et contenu du workshop :

Plusieurs fois par semaine, je reçois des messages de personnes dans la trentaine, dans la quarantaine (parfois plus jeunes aussi) qui me disent : “j’en peux plus de mon boulot, j’ai l’impression que je ne sers à rien, que je fais toujours la même chose, j’ai l’impression qu’on n’a aucune reconnaissance dans ce service, ou dans ce métier…. Et j’ai envie de me lancer, de devenir indépendant, mais je N’OSE PAS…”.

Souvent, ils me parlent de leur boulot actuel en disant : “Je fais ça, mais… c’est juste alimentaire. Je voudrais changer”.

1. LE CHANGEMENT

“Things do not change; we change” – Henry David Thoreau

Le workshop “Vivre de ses projets” vise à lancer ce processus de changement. Il vise à passer le cap, et à pouvoir se dire, dès le lendemain, “OK, je suis en train de changer d’activité professionnelle, je veux pouvoir vivre de mon ou mes projets !”. Ça ne veut pas dire que vous créerez votre entreprise dès le lendemain, mais le processus sera en marche. Imaginez cette formation comme le fait d’activer un processus. Un processus qui devrait vous amener à :

  • reprendre en main votre activité professionnelle,
  • vivre d’une passion,
  • vivre de vos projets,
  • mener des activités qui ont du sens pour vous
  • avoir un job qui vous motive à vous lever tous les matins
  • être maître de vos moyens de subsistance (ne plus dépendre de quelqu’un d’autre),
  • être libre de gérer vos horaires comme vous le souhaitez (ce qui est très pratique avec des enfants par exemple),
  • travailler de chez vous si c’est ce que vous souhaitez,
  • travailler en short si c’est ce que vous souhaitez, etc…

… ou peut-être juste à éviter le burn-out que vous sentez arriver ? Parce que parmi celles et ceux qui m’envoient ce genre de messages, beaucoup disent sentir qu’ils ou elles vont droit vers le burn-out, ou sont en burn-out,… ou alors, ils ou elles sont en train de se reconstruire après un burn-out.

La question, c’est comment quitter ce boulot dans lequel on est installé depuis des années, avec un bon salaire régulier et assuré… et se lancer dans l’inconnu total, sans filet, sans parachute ?

Croyez-moi, il y a moyen. Parfois même, il n’y a pas le choix. Parce que même si c’est risqué, c’est toujours mieux que le burn-out, la dépression, ou toutes les maladies liées au stress par exemple.

J’ai changé plusieurs fois d’activité professionnelle, du tout au tout. J’ai testé les statuts d’indépendant complémentaire, d’indépendant en personne physique, puis la création d’entreprise (Sprl et Scs).

J’ai publié plusieurs choses là-dessus, sur les différentes étapes pour changer d’activité professionnelle, sur l’idée de “backpack entrepreneur” (l’idée d’avoir un ensemble de compétences dans son “sac à dos” au moins virtuel et pouvoir mettre en œuvre ces compétences sur différents projets, de manière tout à fait nomade).

Tout ce qui sera dit durant ce workshop, je l’ai testé moi-même. Ca ne veut pas dire que c’est LA meilleure manière, mais je peux prouver que ça marche. #NoBullshit.

Le but est qu’à la fin de la journée, vous soyez prêt(e) à vous lancer. Je pense que c’est ça souvent qui manque, le fait de se dire PRÊT(E). Et être prêt, c’est un état d’esprit. Ca ne veut pas dire que le lendemain, vous allez démissionner et créer votre entreprise. Ce que je voudrais, c’est qu’à la fin du workshop, vous soyez prêt à dire “je suis en train de changer d’activité professionnelle“, “je vais lancer MON PROJET !“.

Et la meilleure manière de se sentir prêt(e), c’est de s’entraîner. On ne se réveille pas prêt(e) pour quelque chose d’aussi important que de changer d’activité professionnelle un beau matin. C’est un processus. Je veux que ce workshop active ce processus, et que vous sachiez vers quoi aller.

 

2. L’ENTRAÎNEMENT

“There is nothing training cannot do” – Mark Twain

Je crois beaucoup dans l’importance de ces premières étapes, de ces premiers pas. On dit toujours que gravir une montagne, ça commence toujours par un premier pas. Je veux que cette formation vous prépare pour ces premiers pas, et que vous puissiez les faire dès le lendemain.

Si vous suivez un peu ce que j’écris, vous savez que les formations où on passe son temps à coller des post-it sur des grandes affiches, ce n’est pas mon truc. On essaiera d’être concret, de mettre des choses en place qui activent le processus de changement.

Le workshop alternera entre des moments où j’essaierai de transmettre ce qui a fonctionné pour moi ou pour d’autres entrepreneurs que j’ai croisés ces 10 dernières années, et des moments plus pratiques où chacun pourra construire son projet, et s’entraîner à être prêt, s’entraîner à être un entrepreneur, une entrepreneuse. Vous travaillerez parfois en petits groupes, parfois seuls. Il y aura des parties de mises en commun.

On a la chance de pouvoir utiliser un lieu magnifique, Le Monty, à Genappe, avec une salle de théâtre, des gradins, etc., des espaces plus privatifs.

 

3. LES PREMIERS PAS

 “Success is the result of making small decisions” – Anthony Robbins

Pensez à ce workshop comme à un entraînement, où on apprend, où on prend le temps de s’immerger dans ce projet qu’on a dans la tête depuis des années parfois, mais auquel on ne consacre qu’une heure par-ci, une heure par-là, entre le boulot, la vie de famille, et les contraintes du quotidien.

On travaillera sur :

L’état d’esprit entrepreneurial : Qu’est-ce que ça représente d’être entrepreneur, entrepreneuse, en Belgique ? A quoi faut-il être prêt(e) ? (Et ce sera sans langue de bois, #NoBullshit). Ça ne portera pas spécifiquement sur la création du business plan et sur les étapes administratives (Caisse d’Assurances sociales, notaire, etc.), parce que souvent, ce n’est pas en réalité le frein principal… mais on pourra en parler. Et l’esprit entrepreneurial, c’est aussi quitter le réflexe de “il faut que je trouve des subventions“, ou “il faut que les pouvoirs publics m’aident“. On travaillera sur le fait d’être capable de se lever chaque jour et de se dire qu’on est capable de gagner sa vie, par soi-même, sans aides publiques, sans patron, ce qui est en fait très rassurant. On se sent beaucoup moins fragile qu’avec un contrat ou une subvention dont on est totalement dépendant…

L’activation du processus de transition : Quelles sont les premières choses à mettre en place ? Et souvent, ça commence par le fait de s’avouer d’abord à soi-même, qu’on est “en transition professionnelle”, et puis de l’avouer à son entourage. On travaillera sur cette espèce de “coming-out” de la transition professionnelle : “J’ai un bon boulot, dans une bonne boîte, qui rapporte bien, qui est la suite logique de mes années d’études… et pourtant je voudrais changer pour quelque chose de beaucoup moins sûr, et qui rapporte peut-être moins !”

La création de la plus-value : Qu’est-ce que je vais apporter comme plus-value avec mon produit, mon service, à au moins un premier client ? Et ce premier client, votre objectif sera de l’atteindre dès le lundi qui suivra la formation, pour lui proposer (de manière bénévole) cette plus-value. Ce sera votre “devoir d’après workshop“. Je suis convaincu qu’il faut pouvoir rendre rentable une première vente, un premier service, avant de se lancer dans un calcul de rentabilité sur 100 ou 1000 clients. Juste faire en sorte que ce que vous proposez ait de la valeur pour une personne. Vous aurez également l’occasion de tester votre capacité à convaincre quelqu’un de la plus-value que vous pouvez apporter. Selon l’idée de Boileau que “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément”, vous aurez l’occasion de vous tester sur un “pitch” convaincant (sur une vraie scène de théâtre !).

La communication : Comment communiquer dès le lendemain matin (oui, oui, dès le dimanche 2 décembre) sur votre projet ? Comment transformer vos réseaux actuels (Facebook, Instagram, Twitter, Blog, etc.), en canal de communication au service de votre projet ? Comment mettre en histoire votre projet (“story-telling“) ? Cette communication fait partie du processus de construction du projet. Il ne faut pas attendre qu’il soit entièrement ficelé pour commencer à communiquer. Dès demain, vous pouvez commencer à fournir du contenu de qualité en rapport avec votre projet, sans le moindre investissement financier. Le “community management” a été une part importante de mes activités ces dernières années, j’essaierai de vous transmettre ce que je sais sur la création d’une communauté de personnes qui vous suivent.


Vous repartirez avec :

  • L’état d’esprit de “OK ! Je me lance !“. Vous serez “empowered” (“encapacité.e” !)
  • Une idée claire des premières étapes à mettre en place dès le lendemain
  • Un projet travaillé, solidifié, affuté grâce à la confrontation avec le groupe
  • La mise en place de vos outils de communication
  • Des contacts d’autres entrepreneurs et entrepreneuses comme vous !

… et l’accès à un groupe Facebook réservé aux participants du workshop, pour rester en contact, continuer à échanger, se motiver les uns, les autres, et à suivre les progrès de chacun dans leurs projets émancipateurs.


INSCRIPTION

Concrètement :

Date : Samedi 1er décembre 2018

Horaire :

  • 8h30 : accueil des participants
  • 9h00 : Début du workshop
  • 17h00 : Fin du workshop

Adresse : Le Monty. Rue de Charleroi, n°58. 1470 Genappe.

Prix : 185€ tvac (possibilité de demander une facture)

Comment s’inscrire ?

  1. En envoyant un mail à yvespatte@gmail.com, avec comme titre “Inscription au Workshop Vivre de ses projets 2018”. Dans le corps du mail, indiquez votre Prénom, votre Nom… et parlez-moi un peu de vous, de votre projet, ça m’intéresse !
  2. Et en faisant le payement sur le compte BE89 3630 6241 4385 . Communication : “Workshop – Nom et prénom” L’inscription est validée lorsque le payement est effectué.

Les payements sont faits sur le compte de ma société “Innovons SCS“. N° de TVA : 0677.831.842

Un doute ? Une question ? N’hésitez pas à m’appeler : 0496/42.21.92 !

Date limite des inscriptions : jeudi 15 novembre 2018. Ne tardez pas, le nombre de places est limité !

Repas : dans le prix de la formation, un repas est compris, à partir de produits locaux, par “Bar-B-Q Steeve”, traiteur local. Une liste de 3 ou 4 plats sera proposée aux inscrits une semaine avant, afin que vous puissiez choisir. Un plat vegan sera au menu.

Logement : liste de possibilités de logement à proximité :

Plus…

(Il y a des possibilités directement chez l’habitant, pour les budgets plus serrés. N’hésitez pas à me demander !)

Share