Brève réflexion : S’il fallait avoir un seul objectif…

En cette période où on parle beaucoup de l’extrême-droite, du populisme, du totalitarisme, je voudrais expliquer quelque chose…

J’ai une partie de ma famille qui vit en Pologne (ma grand-mère était polonaise), et ça m’a permis, à deux reprises, de visiter Auschwitz. Je ne veux pas dire “la chance” de visiter Auschwitz, parce que ça me semblerait très mal approprié, mais ces deux visites m’ont vraiment marqué. Ca fait certainement partie des choses qui m’ont le plus marqué dans ma vie.

La première fois, j’avais 18 ans. Et je me rappelle très clairement que je m’étais fait cette réflexion : s’il y a un jour un parti politique qui se présente, et qui dit : “Nous n’avons pas de programme ‘a priori’ (pas d’idéologie toute faite). Nous n’avons qu’un seul but : que PLUS JAMAIS on n’arrive à quelque chose comme la Shoah”, je voterai pour ce parti.

Et depuis mes 18 ans (j’en ai 40), je me répète ça : il faudrait un parti qui, dans chaque domaine, observerait (étudierait, analyserait) ce qu’il faudrait faire pour que PLUS JAMAIS une partie de la population ait la volonté ET les moyens d’exterminer une autre partie de la population.

Donc :

  • Que faut-il faire en matière d’enseignement pour que plus jamais une partie de la population ait la volonté et les moyens d’exterminer une autre partie de la population ?
  • Quel type d’économie faut-il promouvoir pour que plus jamais une partie de la population ait la volonté et les moyens d’exterminer une autre partie de la population ?
  • Quel système politique faut-il mettre en place pour que plus jamais une partie de la population ait la volonté et les moyens d’exterminer une autre partie de la population
  • Quelle politique migratoire faut-il mettre en place pour que plus jamais une partie de la population ait la volonté et les moyens d’exterminer une autre partie de la population ?
  • Comment faut-il organiser la Justice pour que plus jamais une partie de la population ait la volonté et les moyens d’exterminer une autre partie de la population ?
  • Etc… (vous avez compris le principe).

En somme, tout ce que j’ai écrit, de plus ou moins lié à la politique, sur les questions d’empowerment, de participation, de démocratie, de transition, de localisme, de radicalisation, etc., est orienté par cette même question.

Aujourd’hui, plus que jamais, j’ai l’impression qu’une telle réflexion est nécessaire. Et je ne vois toujours aucun mouvement politique porter cette priorité. En fait, j’ai même l’impression qu’on va dans le sens inverse… Alors, peut-être qu’il est temps de faire quelque chose ?

Qui est intéressé ? Qui serait partant pour une première rencontre autour de cette idée ?

PRECISION : Je suis hyper convaincu par l’urgence climatique. Mais je crois que les catastrophes purement humaines peuvent être encore plus rapides. Il n’a fallu que 10 ans, entre les élections de 1930 (où le parti nazi devient le 2ème parti du Reichstag) et la création des premiers camps de concentration en 1940, qui amèneront la mort de 6 millions de personnes.

[Photo personnelle, prise en 2012]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*