Le “Democracy Index” montre le déficit de “participation politique” en Belgique

Comme chaque année, The Economist a sorti son “Democracy Index”. Et comme chaque année, la Belgique 🇧🇪 ne brille pas par ses performances…

Sur 21 pays d’Europe de l’Ouest, la Belgique est… 17ème ! 👎

Il y a 14 “démocraties complètes” (“Full democracy”) en Europe de l’Ouest, mais la Belgique n’en fait pas partie. Elle est classée dans les “Flawed democracies”, qu’on pourrait traduire par “démocraties défectueuses”. La définition qu’en donne The Economist est celle-ci (je traduis) :

“Ces pays ont des élections libres et équitables, et même s’il y a des problèmes (comme des entorses à la liberté de la presse), les libertés civiles de base sont respectées. Néanmoins, il y a des faiblesses significatives dans d’autres aspects de la démocratie, dont des problèmes de gouvernance, une culture politique sous-développée et des niveaux bas de participation politique”.

… Ca sonne plutôt correct comme constat, non ?

Et devinez sur quelle variable la Belgique fait son plus mauvais score ? … devinez… devinez… Bingo ! La “participation politique ” !! Score : 5/10 ! 👎👎

Qu’est-ce qui rentre en compte pour juger la “participation politique” ? Le turnover au niveau du Parlement, la participation des femmes et des minorités, l’engagement des citoyens, l’intérêt de la population pour les informations politiques, les efforts faits par les dirigeants pour promouvoir la participation, etc…

Il n’y a qu’un autre pays de l’Europe de l’Ouest qui a un si mauvais score en participation politique, c’est… la Turquie, dernière de cette région, et classée dans les “régimes hybrides”. Alors, bien sûr, la Turquie a de plus mauvais scores que la Belgique en matières de “pluralisme politique”, de “libertés civiles”, etc… Mais en matière de participation, c’est la même chose que chez nous : 5/10.

Et quelle est l’autre variable qui nous fait chuter, qui est d’ailleurs liée à la participation politique ? A votre avis ? … La “culture politique” ! C’est un grand classique : moins une population est amenée à participer à la politique, moins elle s’y connaît ! Faut-il effectivement s’intéresser à la politique au quotidien, alors qu’on ne doit agir qu’une fois tous les 4 à 6 ans, un dimanche matin, pour mettre un papier dans une urne, après une campagne de quelques mois durant lesquels on aura de toute façon été bombardé de tracts, articles et émissions sur l’élection à venir ?

(Pour John Stuart Mill, rappelons que permettre au peuple d’agir sur les “motifs publics” et “semi-publics” constitue la “partie pratique de l’éducation politique d’un peuple libre”. Plus un peuple est sollicité pour participer à la chose publique, plus il s’éduque à la citoyenneté).

Alors, certains me diront, l’air offusqué, qu’on a quand même de la chance de ne pas habiter en Corée du Nord, au Tadjikistan ou en Arabie saoudite. Exact. Comme quelqu’un à qui on a coupé une jambe, et qui peut être satisfait qu’on ne lui en ait pas coupé deux. Il y a toujours moyen d’être satisfait de ce qu’on a, en imaginant que ça pourrait être pire…

MAIS on peut voir les choses dans l’autre sens, et se dire qu’on a tout ce qu’il faut pour arriver à AMÉLIORER notre démocratie, et à progresser dans le classement. Pourquoi se satisfaire d’une “démocratie médiocre” ? Pourquoi se satisfaire d’une 17ème place sur 21 ?

D’autant plus que ces 12 dernières années, le score de la Belgique s’est dégradé. Autrement dit, notre démocratie est en déclin. Ca suit d’ailleurs une tendance générale pour l’Europe de l’Ouest, alors qu’au niveau mondial, selon l’”index de démocratie” de The Economist, la démocratie stagne (elle ne se dégrade plus, après s’être dégradée quelques années).

Pourquoi devrions-nous, en Belgique, nous satisfaire d’une démocratie qui décline plus qu’ailleurs ? Pourquoi devrions-nous nous satisfaire d’un si mauvais score en matière de participation politique. C’est d’autant plus frustrant que c’est la variable qui s’améliore le plus au niveau mondial. Autrement dit, au niveau mondial, les démocraties deviennent de plus en plus participatives. Mais en Belgique, on obtient toujours un très très mauvais score à ce niveau-là.

S’il y a une priorité au niveau politique, ça devrait celle-là ! Surtout, la demande est là ! Aux prochaines élections, une cinquantaine de listes citoyennes issues du niveau communal vont se fédérer en une liste régionale.

Et on apprenait également que 14 listes et initiatives citoyennes se sont coordonnées pour demander une révision de la Constitution, permettant une participation politique hors des partis.

Et je suis sûr qu’il y a également dans les partis traditionnels, des gens qui souhaitent que leur parti s’ouvre à la participation, et qu’il soutienne toute initiative qui irait dans le sens d’une plus grande participation, via des ateliers participatifs, des consultations populaires, des assemblées citoyennes, l’intégration du tirage au sort, etc.

Il faut soutenir ces initiatives citoyennes, ainsi que celles et ceux qui essayent de faire changer les choses de l’intérieur des partis…

Notre démocratie en dépend, et ce n’est pas une question accessoire…

Téléchargez le rapport ici : https://goo.gl/piFT7c

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*