Parution : Néo Santé, n°78, mai 2018

Nouvelle parution : “De la respiration à la digestion (III)”, Néo Santé, n°78, mai 2018, p. 24. Troisième et dernier volet de ma série sur le diaphragme dans Néo Santé (n°78, mai 2018, p.24). Vraiment fascinant cet organe !

J’ai eu l’impression “d’ouvrir un nouveau tiroir” au niveau de notre corps et d’y découvrir une multitude de choses fascinantes !

Ce dernier article est consacré à l’impact d’un diaphragme trop contracté (stress, etc…) sur le nerf vague, qui le traverse : ce nerf est entre autres responsable de connexions entre le cerveau et le tube digestif ! Plus précisément, ce nerf assure la communication entre notre microbiote intestinal et notre cerveau !

Vous imaginez l’ensemble des implications !!

Share

Parution : Néo Santé, n°71, octobre 2017

Nouvelle parution : “Des Microbiotes à l’Holobionte”, Néo Santé, n°71, octobre 2017, p. 24. Troisième volet de ma série sur milliards de bactéries qui peuplent notre corps et co-évoluent avec nous depuis des millions d’années !
 
[Holobionte] Communauté formée par une plante et les micro-organismes qui co-habitent avec elle.
 
[Extrait] :
 
“Si on s’intéresse aux gènes de l’ensemble de ces organismes, on a ce qu’on appelle l’ “Hologénome” : l’ensemble formé par nos gènes, les gènes des milliards de bactéries que nous hébergeons, et les gènes de tout ce qui nous entoure au quotidien.
 
Voilà qui donne un peu le vertige ! Nous sommes très peu de choses, au milieu de ces milliards de gènes qui interagissent à tout instant, et dont les interactions sont le fruit de milliards d’années d’évolution.”
 
C’est quelque chose de FASCINANT et l’impact sur notre alimentation et notre santé est immense ! Surtout, si on considère qu’on est en train de détruire ce microbiote, au même titre que l’environnement ou la biodiversité animale et végétale…
Share

Parution : Néo Santé, n°70, septembre 2017

Nouvelle parution : “Equilibrer le microbiote intestinal”, Néo Santé, n°70, septembre 2017, p. 24.
Deuxième volet sur le rôle fondamental de ces milliards de bactéries qui peuplent notre corps, formant pratiquement un organe à part entière, de 1,5 kg ! Nous vivons en symbiose avec ces bactéries. Nous vivons dans la Nature, mais une partie de la Nature vit en nous, au sens le plus concret de l’expression. Le problème est que notre alimentation industrielle détruit ce microbiote. Cet article présente des recherches sur le microbiote de différents peuples africains, dont les chasseurs-cueilleurs Hadza.

Deux infos pour aller plus loin :

  • Préparation d’un livre avec Marc Bégoud, de Super7.fr, sur l’alimentation paléo !
  • Ma conférence du 15 septembre, à CrossFit Nivelles, intitulée “On ne nous fera plus avaler n’importe quoi !”. Inscrivez-vous à l’événement Facebook !
Share